Dans les coulisses nutritionnelles de l’équipe Groupama-FDJ

En tant que partenaire officiel de l’équipe cycliste Groupama-FDJ, la rédaction d’Apurna vous emmène découvrir les secrets nutritionnels de l’équipe cycliste préférée des français. Dans le cadre de cette immersion, Laurent Chevallier nous servira de guide.

 

Bonjour Laurent, peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Laurent Chevallier et je suis assistant sportif dans l’équipe cycliste professionnelle Groupama-FDJ depuis 2014. Je suis dans le circuit professionnel depuis 2007.

J’ai plusieurs rôles au sein de l’équipe : assistant, masseur, cuisinier, chauffeur de bus et je m’occupe de la diététique en lien avec le docteur Jacky Maillot.

 

Pourquoi avoir choisi Apurna pour accompagner les cyclistes professionnels de Groupama-FDJ ?

Depuis plusieurs saisons, nous recherchions une marque de nutrition sportive pouvant nous apporter une solution globale pour l’ensemble de nos besoins et c’est tout naturellement que l’on s’est rapproché d’Apurna.

Leur gamme, nous permet de répondre à l’ensemble de nos besoins avant, pendant, après la compétition et l’entrainement. Leur slogan « La nutrition d’un sportif est aussi une discipline » correspond exactement aux exigences du sport en général dont le cyclisme.

La nutrition fait partie intégrante de la performance, aussi bien à l’entrainement qu’en compétition : ce serait dommage de s’en passer !  En moyenne, la distance d’une épreuve est supérieure à 200 kilomètres donc il faut une alimentation adaptée.

Apurna et l’équipe Goupama-FDJ sont partenaires à part entière et collaborent pour le développement de nouveaux produits afin d’avoir les meilleures solutions nutritionnelles pour nos sportifs.

Peux-tu nous donner un exemple de ce que consomment les membres de l’équipe Groupama-FDJ le jour d’une course ?

Pour le petit-déjeuner, collation et diner c’est notre équipe de cuisinier qui leur prépare leur alimentation. Nous avons un camion cuisine qui nous suit sur la majorité des courses.

 

Le matin au petit déjeuner :

Smoothie avec des fruits frais et bio

Céréales bio, Flocons d’avoine, Pain complet ou aux céréales

Lait d’amande, Lait de riz, Lait de soja, Lait d’avoine, etc .

Galettes de sarrasin, Confitures bio, miel

Riz, Pâtes, Omelette nature ou complète

Thé vert, Café

 

Avant la course

Si le transfert hôtel-départ est long : possibilité de manger du Gâteau Energie (le Caramel beurre salé fait un carton auprès des coureurs… et du staff !). Et en boisson d’attente, 50gr de Maltodextrine dans 500ml d’eau.

 

Pendant la course

Les coureurs partent en générale avec 4-5 barres énergie et autant de gels, de préférence en format « Poche » afin de pouvoir mettre les emballages dans une poche spécifique au niveau du maillot.

Sur le vélo, les coureurs partent avec 2 bidons de Maltodextrine. S’il fait froid, au moins un bidon de Malto thé-pêche chaud (oui, on peut le consommer chaud !).

Par la suite, le ravitaillement en Boisson hydratation se fait à la voiture du directeur sportif ou sur des points de passage définis par avance. En moyenne, 6 à 8 bidons par coureurs pour 200 kilomètres. Sur le Tour de France c’est 120 bidons que nous devons préparer par jour !!!

Lors du ravitaillement, on distribue une musette avec à l’intérieur, en général 2 bidons de Boisson hydratation, 2 barres et 4 gels (2 longues Distances et 2 passages Difficiles) plus 2 emballés frais (un sucré et un salé)

Après l’arrivée

Après le passage de la ligne, les coureurs prennent directement une boisson gazeuse / Jus de raisin et une Boisson de récupération puis de l’Isolat Whey Elite également pour la récupération.

Lors du transfert vers l’hôtel, les coureurs mangent une collation à base de sucres lents (exemples : pâtes, riz, pommes de terre à l’eau avec jambon, filet de poulet ou dinde).

A l’arrivée à l’hôtel, ils partent directement en soins (massages, kinés, ostéo) puis c’est le diner, avec toujours pour objectif d’équilibrer les Glucides, Protéines et Lipides !


PARTAGER CETTE PAGE :