Comment éviter les points de côté ?

Tous les coureurs ont déjà été soumis à cette douleur lancinante qui arrive subitement, sans prévenir, en plein milieu d’un effort. Non, il ne s’agit pas de crampes (nous avons déjà rédigé un article sur ce sujet) mais du point de côté. Essayons d’en savoir un peu plus sur ce problème afin de réduire les risques de son apparition…

 

Quels sont les causes du point de côté ?

Ne tournons pas autour du pot : il n’y aujourd’hui aucune certitude sur l’origine du problème, néanmoins plusieurs hypothèses ont été formulées :

– Crampes musculaires du diaphragme, dues à un manque d’oxygénation lors de l’effort

– Douleurs liées à la traction exercée par les organes abdominaux (foie, estomac, rate) sur les ligaments qui les lient au diaphragme

– Manque d’oxygénation des muscles après un repas (au profit de la digestion)

– Irritation de la plèvre

– Engorgement sanguin du foie ou de la rate

– et bien d’autres…

 

Comment prévenir l’arrivée du point de côté ?

Même si on ne sait pas précisément d’où vient le point de côté, plusieurs solutions existent pour réduire le risque de son apparition. Oubliez la technique recommandée par votre prof d’école primaire qui vous conseillait de serrer un caillou dans vos mains : c’était un placebo…

Anticipez votre repas ou votre collation : Vous le savez déjà, il n’est pas bon de courir ou de faire du sport juste après avoir mangé. En effet, la digestion n’étant pas encore effectuée, votre organisme n’est pas parfaitement opérationnel pour que vous lui demandiez d’autres efforts. Concrètement, après avoir mangé, votre sang afflue vers votre tube digestif et irrigue donc moins bien votre diaphragme, ce qui peut causer l’arrivée d’un point de côté. Il est donc recommandé d’attendre 3 heures après votre repas pour démarrer votre effort.

Démarrez tranquillement : Comme un véhicule, votre corps a besoin de se mettre en marche progressivement pour être performant et éviter les problèmes techniques. Votre rythme cardiaque et vasculaire doit être sollicité petit à petit et non pas brusquement.

Buvez régulièrement : Il s’agit d’une bonne pratique pour l’ensemble des sports d’endurance afin d’éviter la déshydratation. En revanche on sait moins que boire régulièrement de petites gorgées d’eau ou de Boissons Hydratation est un facteur permettant de limiter l’apparition des points de côté. Une arrivée trop importante d’eau dans votre organisme peut en effet dégrader vos cellules, entraînant une douleur en dessous des côtes.

Pensez à votre souffle : Vous l’aurez peut-être remarqué, le point de côté vous surprend souvent suite à une petite défaillance respiratoire. Il est donc important de contrôler votre respiration tout au long de l’effort en inspirant « naturellement » et en expirant profondément (sans exagération). N’oubliez pas que la respiration passe aussi par le ventre et pas uniquement par le thorax !

 

Comment faire passer votre point de côté

Si malgré ces recommandations, le point de côté arrive, inutile de vous obstinez :

– Stoppez votre effort ou marchez doucement

– Appuyez sur la zone douloureuse en respirant profondément de façon régulière pendant une ou deux minutes

– Et/ou penchez-vous en avant en expirant l’air de vos poumons à plusieurs reprises

Normalement la douleur passera et vous pourrez reprendre votre course, de préférence avec une allure modérée. 😉

 


PARTAGER CETTE PAGE :